préparer un entretien  
Ces conseils peuvent s'appliquer lors de certains entretiens (Cotorep, embauche). Attention, faites marcher votre intelligence, il faut moduler suivant l'interlocuteur et y aller au "feeling".
La première chose à faire, c'est de vous préparer mentalement à cet entretien. Allez -y avec des arguments solides, mais aussi un état d'esprit positif.

- sur le plan mental:
Vous n'avez pas demandé à être malade, à devoir vous contenter de vivoter avec les allocations, alors que vous pourriez toucher un salaire à taux plein!
Devant le médecin, ne baissez pas la tête: vous revendiquez un droit celui de pouvoir vous soigner et d'adapter le travail à votre vie, et non votre vie au travail.

- pour vous préparer:
Faites le tour des questions (même les plus horribles possibles) avec quelqu'un qui vous soutient: faites lui jouer le rôle du médecin, et entraînez-vous à répondre clairement. Essayez de résister à la déstabilisation, de la contrer.

- côté documents:

1/ gardez un double de toutes vos analyses , lettres spécialistes, examens et de vos compte-rendus d'hospitalisation (n'hésitez pas à écrire pour réclamer ceux qui vous manquent).

2/ faites un récapitulatif succinct de votre maladie: plusieurs parties:
a) antécédents: maladies importantes, accidents, opérations, grossesses difficiles... avant la FM.
b) début des symptômes: essayez de situer le mois et l'année ; médecins consultés pour la recherche du diagnostic... arrêts de travail en découlant.
c) descriptions des douleurs et des symptômes: mettez aussi ce qui pourrait potentialiser les douleurs et le handicap physique: efforts, fatigue, bobos quotidiens: grippe, rhume...difficultés ou non de démarrage le matin, évolution dans la journée...
d) traitements médicamenteux et non médicamenteux (cures, kiné, sophrologie, psychothérapies de soutien..)
e) éventuellement pathologies ou accidents "post" fibromyalgie

3/ une belle image vaut mieux qu'un long discours:
dessinez une silhouette de face et de dos ou servez-vous de celle du bilan d'évaluation disponible à l'Association..

4/ si votre médecin généraliste et/ou spécialiste vous soutiennent:
faites-leur rédiger un certificat médical qui explique vos symptômes et leurs conséquences sur votre vie quotidienne.

5/ en cas d'arrêt de travail prolongé, faites rédiger un certificat tous les 6 mois, versé au dossier il attestera que vos difficultés ne datent pas d'hier, mais vous empoisonnent la vie depuis longtemps!!!

Argumentez à l'aide de preuves et surtout faites face à votre interlocuteur sans baisser la tête car vous auriez l'air coupable:
"je ne peux plus travailler autant qu'avant, mais avec ce que je connais et ce que je sais faire , je peux réaliser d'autres choses, et occuper d'autres emplois, à condition que je puisse le faire dans de bonnes conditions."

PETITS TRUCS POUR ARGUMENTER
Si nous voulons augmenter nos chances d'obtenir ce que nous désirons, il faut travailler notre approche et nos arguments: ils doivent être structurés.
Elaborer un cheminement, ne pas oublier de demander l'aide de votre interlocuteur pour retrouver une place dans la société. Cela le valorisera.
quelques petites phrases:
- "aujourd'hui je suis là parce que suis malade, soit, mais aussi parce que je veux pouvoir travailler. "
- "je sais faire beaucoup de choses, mais ma maladie m'handicape, me freine... pourrions-nous trouver une possibilité d'adaptation qui me permettrait de continuer à travailler?"

Il faut passer du "je ne peux pas" à "je peux faire mais plus lentement" ; c'est un autre discours. Il est positif. Il ne faut plus faire de soustraction, mais des additions de points forts, qualités, savoir faire...etc...

Les spécialistes, médecins conseils, n'aiment en général pas que les patients leur apportent une tonne de documents. Vous pouvez emmener des copies d'analyses, comptes rendus, les silhouettes où vous avez colorié vos douleurs . Expliquez au fur et à mesure ce qui se passe dans votre corps.

Le cas échéant, lors d'une deuxième visite, vous pouvez sortir tel ou tel élément pour le remettre au médecin en lui disant: "si vous voulez, je peux vous le laisser, je l'ai préparé pour vous..."

Il évident que cette recette ne vous apportera pas 100% de réussite, mais elle permet déjà d'y aller mieux armé, et surtout, de pouvoir opposer un discours construit face à l'indifférence de votre interlocuteur.

Cl@ude

image114
Posté le 11/11/2020 à 10:45 0 Commentaires